Malaisie









 
29 août 2004 - retour mouvementé à Singapour

 

8h30... après une très longue nuit, je me lève. Le temps est un peu couvert... J'attends sur le plage que les autres daignent se réveiller (ils se sont couchés vers 2h du matin je crois)... Erwann s'est levé en même temps que moi, il prend des photos panoramiques du paysage avec son trépied. 

9h45... les autres gars se lèvent enfin, on doit bientôt partir, pas le temps d'aller prendre un petit déj au resto...
Mes trois compères décident de refaire la traversée de l'île par le même chemin que la veille... 
Pour moi, pas question, j'ai le dessous des pieds en feu !! Je prends une mob ! héhé. Pour 15 Rm (=4 €), vous montez derrière un gars sur une espèce de mob-scooter et il vous amène jusqu'en haut la grande côte (la route cimentée de deux mètres de large) ou alors,  pour 35 Rm (=9 €), il vous ramène carrément jusqu'à Tekek ! Heum j'hésite... J'essaie de négocier pour le trajet total... Ok pour 25 Rm (6,50 €), cool !!

10h20... départ en mob, waouuuuuuh ! Pas besoin de préciser que l'on ne porte pas de casque sur la tête, vous vous en doutez ! La grande côte, excellent ! Quel bonheur de se faire transporter comme ça ! Par contre, la descente se trouve être un peu moins drôle à mon goût : on emprunte une piste en terre très pentue, le dénivelé est impressionnant, j'ai sans arrêt la sensation que l'on va déraper et partir dans le décor... je fais des grimaces et je suis persuadée que le gars qui conduit la mob me voit dans le rétro... il me dit "it's ok, it's ok" et moi, je m'agrippe de toutes mes forces aux poignées situées à l'arrière pour ne pas glisser... Gloup !

10h50... arrivée à Tekek, le gars me dépose au pied de la jetée. Ouf, je suis entière, rien de cassé, j'ai quand même eu de belles frayeurs mais je ne regrette pas, c'était à faire ! Je décide maintenant de me poser sur un banc et de faire un p'tit somme en attendant les autres. 

11h45... les gars arrivent. Nous achetons des billets pour le Speed Boat, départ prévu à 13h30 !

12h00... Déjeuner dans un resto tout proche de la jetée.

13h30... Embarquement à bord de la vedette. Nous nous éloignons progressivement de l'île... Et là, un peu plus au large, la mer est comme qui dirait démontée, le bateau fait d'énormes bonds, la retombée est plus violente à chaque nouvelle vague... Il n'y a aucun doute que le retour va être mouvementé !! Et pour dramatiser encore plus la situation, je découvre une grosse fissure de 50 cm de long sur le sol à l'intérieur du navire !! On entend des craquements qui ne rassurent personne parmi les passagers, et, lorsque je demande si c'est normal qu'il y ait une fissure comme ça, on me répond "it's ok, it's ok" ! Ils ne savent pas dire autre chose ici franchement !!!! 

15h15... nous arrivons enfin au port de Mersing, en vie !! Maintenant, il ne nous reste plus qu'à attendre car le bus qui doit nous ramener à Larkin part dans plus de deux heures. Nous trouvons un endroit où nous poser... On décide de somnoler un peu.

17h45... départ du bus direction Larkin. Prix : 7,5 Rm (=2 €).
Après la mob 4x4, le bateau grand 8, voici maintenant le bus de la mort... Raaaaahhhhhhhhhhhh !
Les gens conduisent comme des malades ici, ce n'est pas possible de faire plus dangereux ! Le chauffeur roule hyper vite, le bus tangue (les suspensions doivent être un peu pourries et la route n'est pas vraiment plane). A chaque virage, je me dis que le bus va se renverser tellement il va vite. On entend les roues qui commencent à ne plus agripper au sol suivi d'un "iiiiiiiiiiiiiiiiiiii" ! Vous voyez de quoi je parle !
Nous roulons sur une route à deux voies (un pour chaque sens) et le bus trouve le moyen de coller au cul des voitures devant lui et d'en doubler quelques unes aussi dès qu'il en a l'occasion ! Parfois, c'est limite, il commence à déboîter, une voiture arrive en face en sens inverse et là, il met un grand de coup de volant à faire mourir un car entier de personnes âgées d'une crise cardiaque !!!
Le chauffeur est vraiment cinglé, il roule tellement vite que, dans un virage, une trappe s'est ouverte à l'arrière du bus et il a perdu des bidons ! 
A part ça, il y a aussi des voitures qui nous dépassent, c'est vraiment le bordel quoi ! A un moment, deux voitures commencent à nous doubler (il n'y a aucune visibilité car la route est vallonnée et il y a beaucoup de virages mais ça ne les dérange pas du tout). Au moment où elles arrivent à notre niveau, un véhicule déboule en sens inverse, appels de phare et tout le train-train... pas d'autre solution que de passer à trois sur les deux voies : le bus, les deux voitures qui nous doublent et le véhicule qui roule dans l'autre sens !!!! J'ai eu une peur bleue !
Ils sont complètement inconscients ou quoi dans ce pays ????!!! 

20h15... arrivée à Larkin ! La fin du voyage se passe bien, il y a des bouchons ! héhé, il ne peut plus rouler comme un taré le chauffeur ! J'ai eu ma dose d'adrénaline pour aujourd'hui, je suis KO !!!

22h30... après le dîner chez Mc Do, le passage de la frontière, le bus et le taxi, nous arrivons enfin à PGPR. Ça fait du bien de retrouver son petit chez soi et.... de prendre une bonne douche !
 Ce fut un week-end plein de surprises et surtout très épuisant... mais j'attends avec impatience le prochain !
 

  plus de photos
jour précédent

  autres récits de voyages en Malaisie

jour suivant