Singapour









 
7 août 2004 - Kayak sur Kallang River

 
Cette
journée s'annonce être sportive et pleine de découvertes, au programme : kayak de mer le matin et cours de Taekwondo l'après midi (juste en spectateur !). Levée, 7heure du matin, dur dur ! Nous sommes tout un groupe de Français à aller faire du kayak avec le club (de kayak bien sûr) de l'école.

Après avoir pris le bus puis le métro, nous arrivons sur le lieu de stockage des kayaks, ce sont pour la plupart des kayaks pour deux personnes, nous décidons alors de constituer des binômes mixtes. Mon coéquipier s'appelle Erwann (avec deux "n", j'insiste !).

Après quasiment 3/4 d'heure d'attente (temps nécessaire pour que tous les kayaks soient à l'eau), nous avons eu droit à un cours théorique sur le maniement de la pagaie et la façon de ramer à deux dans un kayak pour s'arrêter, tourner, etc.

 

Après ça, les monos décident de nous emmener sur une plage située à l'embouchure de Kallang River. La vue est superbe depuis la rivière !! On peut apercevoir les tours ultramodernes du centre ville.... mais je n'ai pas pris mon appareil photo numérique (assez risqué dans un kayak). Je pense acheter un appareil photo étanche jetable pour la prochaine fois... s'il y a une prochaine parce que cette sortie m'a quand même gâché la semaine qui a suivi !

En fait, j'ai attrapé un gros coup de soleil sur les cuisses (je pensais que je serais protégée en étant assise dans le kayak mais je me suis bien fourré le doigt dans l'oeil !). Brûlée au 1er degré ! Là, j'ai vraiment morflé : d'abord la sensation de brûlure (pendant deux jours, j'ai gardé un serviette de toilette humide sur mes cuisses car c'était très douloureux) puis la peau qui tire pendant 3 jours environ (j'avais vraiment du mal à marcher, genre petite grand-mère bossue), ensuite je suis passée au stade lépreux (j'avais des tas de cloques, un vrai film d'horreur !). Après ça, j'ai commencé à peler et j'avais d'horribles démangeaisons et, pour finir, des plaques rouges sont apparues (sortes d'irritation) et là j'ai fait un petit tour chez le docteur (j'en ai eu pour 10 euros la consultation un dimanche matin), il m'a rassuré et m'a prescrit une crème. Voilà..... Deux tubes de Biafine plus tard, les choses sont à peu près rentrées dans l'ordre à part le fait que j'ai un bronzage pas vraiment sexy, j'appelle ça le bronzage "kayak".
 

jour précédent

  autres récits de voyages à Singapour

jour suivant